Des acteurs près de chez vous
Accueil > 44 mesures > Mesure n°3
Agrandir la taille des caractères Réduire la taille des caractères Envoyer cette page Imprimer

Mesure n°3English version

Amélioration du suivi sanitaire des aidants naturels

Mieux prendre en compte la santé de l’aidant naturel dans le cadre du suivi d’un malade atteint de maladie d’Alzheimer.
Une consultation par aidant qui le souhaite et par an.
Permettre à 70% des aidants des patients en ALD de bénéficier de cette consultation.

Contexte

Le rôle des aidants naturels est essentiel auprès des personnes atteintes de maladie d’Alzheimer. Ces derniers doivent faire face à des multiples difficultés, notamment, lors de trois moments spécifiques au cours desquels la charge est particulièrement lourde : l’annonce du diagnostic, l’organisation de la prise en charge et la gestion des crises. Ces difficultés ne sont pas sans conséquences sur l’état de santé des aidants, ainsi plus de la moitié des conjoints de malades développent une dépression. Il existe un risque de surmortalité de plus de 60% des aidants dans les 3 années qui suivent le début de la maladie de leur proche.

Afin de prévenir ces risques, il est donc essentiel de prendre en compte l’état de santé de l’aidant afin de pouvoir lui proposer, le cas échéant, une prise en charge médicale appropriée, un soutien psychologique ou social, une solution de répit ou des aides à domicile. Des outils simples sont disponibles qui permettent de mesurer et de suivre « le fardeau de l’aidant », comme l’échelle MINI ZARIT.

Le médecin traitant réalise le suivi médical de la personne atteinte, en lien étroit avec l’aidant. Il a établi un rapport de confiance et de proximité avec ce dernier et connaît ses difficultés. Il est donc le plus à même de repérer la souffrance de l’aidant, de l’évaluer, et d’en référer au médecin traitant de l’aidant si ce n’est pas lui. Il est donc important d’améliorer la formation des professionnels de santé, notamment à l’utilisation d’outils d’évaluation de la souffrance, de sensibiliser et d’informer les aidants et les professionnels au sein des lieux uniques d’information (MAIA - cf mesure n° 4).

Mesures

Inscription de cette dimension dans les recommandations ALD concernant la maladie d’Alzheimer
Identification de ce thème dans la formation continue des médecins
Action de sensibilisation des aidants sur le lieu unique (MAIA - cf mesure n° 4)

Etat d’avancement

(mise à jour suite au comité de suivi du 24 mars 2011)

Résumé des actions réalisées

Alzheimer thématique prioritaire de la formation médicale continue et des FPC (2008-2010)
Diffusion de 40 000 exemplaires des recommandations HAS sur le suivi médical des aidants naturels aux médecins généralistes - mars 2010

Actions réalisées et documents utiles

Programme de travail 2009 de la HAS -mai 2009 (PDF - 187.4 ko)
Guide médecin sur la maladie d’Alzheimer et autres démences (ALD 15) - juillet 2009 (PDF - 269.7 ko)
Selon l’enquête INPES sur les aidants naturels (cf. mesures S1), 2/3 des aidants interrogés ont bénéficié d’une consultation
Recommandations pour la pratique clinique de la HAS sur le suivi médial des aidants naturels – mars 2010

Perspectives d’ici 2012

Choix de la thématique Alzheimer comme priorité de la DPC – juin 2011
Solution S3 pour le médecin généraliste


Acteurs

Pilote : direction de la sécurité sociale (DSS)
Partenaires : caisse nationale d’assurance maladie (CNAMTS), haute autorité de santé (HAS), syndicats de médecins, sociétés savantes, Médéric Alzheimer

Calendrier

Mise en oeuvre en 2009

Financement

Sources du financement : assurance-maladie
Coût : 5 M€, par an à partir de 2009, soit 20 M€ sur la durée du plan.

Évaluation

Réalisation effective de l’action dans le calendrier
Réalisation d’une recherche/action comparant l’aidant de santé des aidants ayant ou non bénéficié de ce suivi évaluatif.


mesure précédente mesure suivante