Des acteurs près de chez vous
Accueil > 44 mesures > Mesure n°14
Agrandir la taille des caractères Réduire la taille des caractères Envoyer cette page Imprimer

Mesure n°14English version

Surveillance des accidents iatrogènes médicamenteux

Améliorer la connaissance de l’iatrogénie chez les patients Alzheimer et développer sa surveillance.

Contexte et enjeux

Les accidents médicamenteux survenant chez les sujets atteints de la maladie d’Alzheimer, mais plus généralement chez les personnes très âgées, sont insuffisamment notifiés aux centres de pharmacovigilance et le risque médicamenteux est incomplètement évalué dans cette population.

Mesures

Développer des partenariats avec des centres ou correspondants gériatriques

Les Centres régionaux de Pharmacovigilance (31 CRPV sur l’hexagone) de par leur insertion dans des CHU d’une part et de leur régionalisation d’autre part, ont déjà développé des partenariats avec des services de gériatrie ou des correspondants dans des centres ou en libéral assurant une activité importante auprès des patients âgées. Certains CRPV (Limoges, Caen notamment) ont par ailleurs développé des démarches plus spécifiques en gérontologie concernant le recueil des effets indésirables, mais aussi la recherche sur médicaments et personne âgée.

Former et informer les gériatres

Les CRPV assurent une activité importante en matière du bon usage des médicaments à travers 3 activités fortement développées :

  1. le recueil des effets indésirables qui s’accompagne d’un dialogue entre le notificateur et le centre pour l’évaluation du dossier et le retour qui est fait des conclusions concernant le cas.
  2. la demande des renseignements sur les médicaments permettant de répondre à plus de 20 000 questions par an avec une complexité croissante des questions posées.
  3. la formation en matière de pharmacovigilance pendant le cursus des professions de santé mais aussi en formation continue. Actuellement plus de 2 700 heures d’enseignement sont assurées par le réseau des CRPV.

Ces activités déjà en place peuvent être davantage ciblées sur l’aspect spécifique de formation/information des gériatres et professionnels de santé participant à la prise en charge de la personne âgée et plus particulièrement les patients Alzheimer.

Effets indésirables Base Nationale de Pharmacovigilance - 2006

Graves Non graves Total
Age (ans)Nombre%Nombre%Nombre%
Moins de 60 5135 49,1% 6345 62,5% 11480 55,7%
60-69 1463 14,0% 1438 14,2% 2901 14,1%
70-79 1909 18,3% 1331 13,1% 3240 15,7%
80-89 1582 15,1% 843 8,3% 2425 11,8%
90 and over 371 3,5% 189 1,9% 560 2,7%
Total 10460 10146 20606

Réalisation d’une enquête de prévalence des effets indésirables chez les patients Alzheimer

Effectuer une enquête de prévalence selon la méthode de celle effectué en milieu hospitalier en 1998 « Iatrogénie médicamenteuse : estimation de sa prévalence dans les hôpitaux publics français ». Toutefois afin d’avoir un échantillon représentatif de la population des patients Alzheimer, cette enquête devra s’effectuer dans des établissements publics et privés y compris les EHPADs.

Etat d’avancement

(mise à jour 21 septembre 2012)

Actions réalisées

[Protocole de l’étude de prévalence - avril 2009 (PDF - 173.3 ko)
Etat des lieux des actions de formation à la iatrogénie chez la personne âgée
Surveillance des accidents iatrogènes - données de la base nationale de pharmacovigilance 2007 à 2010
Réalisation de l’enquête PEIMA « Etude de prévalence des effets indésirables médicamenteux chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’un syndrome démentiel apparenté » et relevé annuel des accidents
Télécharger le résumé 4 pages du rapport PEIMA (PDF - 77.1 ko)
Réalisation de l’étude MIDA (PHRC du CHU de Limoges)

Perspectives d’ici 2012

Actions de formation à la iatrogénie confiées à la HAS


Rapport final de l’étude MIDA
Acteurs

Pilote : direction générale de la santé (DGS)
Sous-pilotes : haute autorité de santé (HAS)
Partenaires : les entreprises du médicament (LEEM), société française de gériatrie et de gérontologie (SFGG), agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS).

Calendrier

Les actions de formation/information existent déjà mais nécessitent un renforcement à mettre en place pendant l’année 2008. Ce même calendrier peut s’appliquer au développement des partenariats avec les centres/correspondants de gériatrie. L’enquête de prévalence pourrait être effectuée en octobre 2008 (protocole à faire, CNIL, logistique ?), récupération des données novembre-décembre 2008, analyse des données et rapport janvier-mars 2009 avec un rapport mise à disposition en avril 2008.

Financement

0,2 M€ pour l’enquête de prévalence.
Les actions concernant le développement des partenariats, de formation/information seraient à conforter par la mise à disposition des vacations aux CRPV (au moins 1 vacation hebdomadaire par CRPV). Sources :Budget de l’Etat - ministère de la santé - AFSSAPS

Évaluation

Augmentation du taux de signalement d’effets indésirables chez les plus de 70 ans.


mesure précédente mesure suivante