Des acteurs près de chez vous
Accueil > La maladie d’Alzheimer > Qu’est ce que la maladie d’Alzheimer ?
Agrandir la taille des caractères Réduire la taille des caractères Envoyer cette page Imprimer

Qu’est ce que la maladie d’Alzheimer ?

Décrite pour la première fois il y a à peine plus de 100 ans, la maladie d’Alzheimer se caractérise par la perte progressive de la mémoire, des fonctions cognitives et s’accompagne de troubles du comportement. S’il n’existe pas encore de traitement curatif, la prise en charge de cette maladie fait l’objet de progrès réguliers.

La maladie d’Alzheimer est due à la présence de présence de plaques séniles et de dégénérescences au niveau du cortex cérébral.

Même si l’origine de cette dégénérescence est encore mal connue, celle-ci constitue bien la cause identifiée de la maladie. Cette dégénérescence progressive provoque l’apparition de nombreux symptômes.

Les troubles liés à la maladie évoluent et s’aggravent progressivement au cours du temps. Dans les premières phases, la perte de mémoire, les facultés de jugement et de raisonnement se détériorent. La mémoire immédiate et le fonctionnement mental sont d’abord affectés, puis surviennent une altération du langage, une difficulté à effectuer des gestes élaborés, des troubles de l’orientation dans le temps et l’espace, une impossibilité à reconnaître des personnes proches (conjoint, famille, ami…). Par ailleurs, l’humeur, le comportement, ainsi que la faculté à se concentrer se dégradent.

Même si l’évolution diffère d’un patient à l’autre, la maladie finit par avoir un impact très important sur l’état général. Les troubles alimentaires et les problèmes de déglutition engendrent un amaigrissement conséquent. Progressivement, le patient devient totalement dépendant en raison de la perte de la capacité de s’habiller, de se laver et d’aller aux toilettes. La maladie créé un état de faiblesse immunitaire et des complications infectieuses sont d’ailleurs souvent à l’origine de son décès.

Les médicaments disponibles aujourd’hui ont uniquement pour objectif de freiner l’évolution de la maladie et de diminuer ses effets. Ils permettent notamment de lutter contre l’agitation, la dépression, les hallucinations ou encore l’insomnie.