Des acteurs près de chez vous
Accueil > 44 mesures
Agrandir la taille des caractères Réduire la taille des caractères Envoyer cette page Imprimer

44 mesuresEnglish version

Le plan Alzheimer 2008-2012 (télécharger le plan - pdf, 326 Ko) a été élaboré sur la base des travaux de la Commission présidée par le Professeur Joël Ménard, qui a remis le 8 novembre 2007 un rapport (télécharger le rapport - pdf, 2,1 Mo) insistant sur la nécessité d’organiser et de fédérer une prise en charge globale autour et pour le bénéfice de la personne malade et de ses aidants.

Doté de moyens spécifiques, il prévoit 1,6 milliard d’Euros de dépenses publiques sur cinq ans (1,2 milliards d’Euros pour le médico-social, 200 millions d’Euros pour la santé et 200 millions d’Euros pour la recherche).
44 mesures sont réparties en trois axes qui doivent s’enrichir mutuellement pour satisfaire au mieux les besoins de la personne malade.

Améliorer la qualité de vie des malades et des aidants

Les capacités de diagnostic hospitalières vont être augmentées afin de réduire les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous. Les conditions de l’annonce de la maladie doivent être améliorées avec l’élaboration d’un référentiel permettant de mieux informer le malade au moment du diagnostic sur l’accompagnement médical, psychologique et social dont il pourra bénéficier.
Après l’annonce du diagnostic, la priorité est de permettre le maintien à domicile car la majorité des personnes malades souhaitent rester chez elles. Des équipes spécialisées, des places de services à domicile et des structures de répit seront créées dans ce but. Toutefois, le placement en établissement s’avère parfois indispensable. Des unités d’hébergement feront l’objet d’un renforcement en personnel afin que les soins et les activités soient plus adaptés à la spécificité des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
Enfin, une porte d’entrée unique dans le système de prise en charge sera proposée aux patients et aux familles, à travers les « Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer » (MAIA). Un nouveau métier, le coordonnateur, chef d’orchestre de la prise en charge sanitaire et médico-sociale du malade, permettra d’assurer la liaison entre les équipes et garantira une véritable prise en charge multidisciplinaire adaptée à la situation de chacun.

Objectif n°1 : Apporter un soutien accru aux aidants

Objectif n°2 : Renforcer la coordination entre tous les intervenants

Objectif n°3 : Permettre aux personnes atteintes et à leurs proches de choisir le soutien à domicile

Objectif n°4 : Optimiser le parcours de soins

Objectif n°5 : Améliorer l’accueil en établissement pour une meilleure qualité de vie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

Objectif n°6 : Valoriser les compétences et développer les formations des professionnels

Connaître pour agir

Oubliée dans les politiques précédentes, la recherche est pilotée par une fondation de coopération scientifique. Elle coordonne un effort sans précédent en faveur de la maladie d’Alzheimer : soutien aux jeunes chercheurs et médecins, financement d’équipements lourds, synergies entre recherche fondamentale, recherche clinique et recherche en sciences sociales, partenariats avec les industriels de santé. Ce nouvel élan permettra à notre pays de rattraper son retard et favorisera la découverte ou la validation d’un diagnostic ou d’un traitement en France.

Objectif n°7 : Fournir un effort sans précédent pour la recherche

Objectif n°8 : Organiser un suivi épidémiologique

Se mobiliser pour un enjeu de société

Trois grandes actions permettront d’enrichir et d’appuyer les mesures précédentes : informer et sensibiliser le grand public, promouvoir une réflexion et une démarche éthique et faire de la maladie d’Alzheimer une priorité européenne.

Objectif n°9 : Informer et sensibiliser le grand public

Objectif n°10 : Promouvoir une réflexion et une démarche éthique

Objectif n°11 : Faire de la maladie Alzheimer une priorité européenne

Mesure S1

Etude d’opinion et de perception de la maladie et de l’impact du plan auprès des patients et des aidants

A télécharger